Petite histoire des Cartes, en Amérique

Les premiers jeux de cartes à avoir atteints l'Amérique ont été ramené par les Espagnols. Ces derniers ont pris le contrôle de la carte à jouer en 1576, à partir du Mexique et dans leurs dépendances sud-américaines, générant des revenus en faveur de la couronne espagnole.

Comme les marchandises illégales et la contrebande étaient un véritable problème au 18e comme au 19e siècle, les fabricants de cartes italiens tels que Pedro Bosio, Agostino Bergallo et Giuseppe Cattino ont fourni une grande partie des jeux de cartes aux colonies espagnoles d'Amérique du Sud.

Les navigateurs tels que Christophe Colomb et Cortès ont tenu un rôle important dans l'introduction de la carte à jouer en Amérique : Les légendes racontent que les marins de Christophe Colomb, réputés pour être des joueurs invétérés, auraient jeté leurs cartes à la mer dans un accès de folie superstitieuse, après avoir rencontré plusieurs tempêtes. Plus tard, sur la terre ferme et regrettant leur geste, ils auraient été obligés de fabriquer de nouvelles cartes sans pouvoir utiliser de papier.

Il semblerait que les premières cartes indiennes ont été modelées et peintes à la façon des vieilles cartes espagnoles et plusieurs d'entre elles en peau de daim et de mouton ont été trouvées parmi les Indiens du Sud-Ouest. Lorsque les approvisionnements en jeux de cartes au départ du Mexique ou d'ailleurs devenaient impossible, les Indiens avaient pour habitude de s'inspirer des jeux espagnols pour en fabriquer d'autres, à l'aide de Cuir brut ou de peau de cheval.

Le jeu le plus populaire parmi les Indiens et les Araucaniens d'Amérique du sud était le "Monte-Carlo", et ce jeu ne nécessitait que 40 cartes pour être pratiqué.

La plupart des premiers Colons Nord-américains étaient des sujets britanniques qui dépendaient essentiellement des cartes importées par l'Angleterre et c'est en partie grâce à cela que ces cartes à jouer ont trouvé leur voie en Nouvelle-Angleterre.

Dans la plupart des colonies, un navire en provenance d'Angleterre était chargé de fournir une grande partie du matériel exigé pour la fabrication des jeux de cartes dont la vente était principalement assurée par des papeteries et des Bureaux de poste.

Au 18e siècle, les jeux de cartes faisaient déjà leur apparition dans les journaux, à travers de nombreuses publicités.

A cette époque, les cartes à jouer étaient fréquemment utilisées dans un tout autre but que celui du jeu. En effet, on s'en servait aussi comme des cartons d'invitations, des cartes d'admission ou encore des cartes de visite.  Certaines des cartes les plus anciennes qui ont survécu jusqu'ici sont celles qui ont bénéficié d'une utilisation secondaire...

Finalement, on peut retenir que le design des plus anciennes cartes qui ont été répertoriées à eu tendance à suivre le modèle espagnol mais la mode et la demande des consommateurs a permis à la carte à jouer d'évoluer et de se placer sous l'influence des jeux importées d'Italie, de Belgique et de s'inspirer des fabricants étrangers tels que Dondorf en Allemagne, Goodall en Angleterre, B.P Grimaud en France, AGM Müller en Suisse, ou l'U.S.P.C.C aux Etats-Unis.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.